Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, tant les actifs immatériels peuvent être nombreux et pour certains variables en fonction du secteur d’activité, on peut citer :

  • Le savoir-faire,
  • La recherche et développement,
  • La clientèle,
  • Les logiciels,
  • Le capital humain.

Selon le principe que la valeur de tout actif d’exploitation est naturellement liée à sa capacité à produire du profit, un actif immatériel quel qu’il soit vaut le montant de profit qu’il est à même de produire. Sa valeur est donc, en théorie, la valeur actuelle de la somme des profits qu’il produira dans le futur.

Les deux approches communément retenues pour l’évaluation d’actifs immatériels sont :

  • Approche historique ou par les coûts : approche basée sur les coûts engagés depuis la création de l’actif immatériel,
  • Approche prospective et dynamique basée sur les prévisions (business plan), sur la période nécessaire au développement de l’activité.